1. Ne pas inonder les vallées de la montagne ni assécher les deltas des fleuves, foyer et source de vie des générations qui y ont vécu et grâce auxquels elles se sont forgé une identité.
  2. Conserver les fleuves ainsi que le patrimoine devenu florissant au fil des années et rendre à  ces fleuves les fonctions qui leur sont propres.
  3. Gérer l'eau au travers du principe de solidarité, en tenant compte qu'il s'agit d'un heritagé précieux commun à  tous, légué par les anciennes générations, et que nous devons transmettre aux générations futures dans les meilleures conditions.
  4. Préserver la qualité de l'eau, en évitant au maximum de nuire les systèmes naturels, en réduisant les substances polluantes et en limitant les demandes d'épuration.
  5. Gérer dans la mesure du possible les ressources en eau, en évitant le gaspillage et en favorisant un usage plus efficace.
  6. Instaurer la culture de la participation et de l'imagination dans le but de mettre en place des stratégies plus efficaces et de donner place aux subsides éventuels.
  7. Concevoir l'eau en tant que réalité d'un pays méditerranéen, une réalité restrictive, incompatible avec la culture de l'abondance, et qui favorise l'offre illimitée de l'eau à  charge du trésor public.
  8. Abandonner la dialectique démagogique d'un faux productivisme de l'eau (notamment dans le domaine de l'irrigation) et incorporer des critères sérieux quant à  l'èvaluation économique et à  la récupération intégrale des coûts, en vue d'une gestion soutenable du développement.
  9. Tirer profit des eaux superficielles et souterraines en tant que ressource unitaire. II faut savoir que ces eaux font partie d'un même cycle et qu'il convient de lutter contre la surexploitation et la contamination des aquifères.
  10. Défendre l'eau en tant que ressource publique gérée sur base de l'intérêt général en évitant son marchandage et sa conversion en objet de spéculation.
Tous ces principes se regroupent en deux principes fondamentaux:
  1. Gérer l'eau en tant que Ressource et la conserver en tant que Patrimoine.
  2. Gérer l'eau au moyen de politiques de controle de la demande et non d'augmentation de l'offre.

Les principes mentionnés ci-dessus proviennent du livre de Javier Martínez Gil et de celui de la CODA "Propuestas para la gestión y el uso adecuado del agua"
COAGRET :: COordinadora de Afectados por GRandes Embalses y Trasvases Por una Nueva Cultura del Agua, No más pueblos bajo las aguas. RÍOS SIN PRESAS ¡PUEBLOS VIVOS!